THÉRAPIE PAR LE MOUVEMENT
 

Le processus naturel de vieillissement peut affecter les performances mentales et physiques et diminuer la capacité cérébrale, donc la qualité de vie. Les capacités physiques telles que la marche sont essentielles à l'indépendance des personnes âgées.

Nous proposons des promenades, de la gymnastique aquatique, de la natation, de la danse, des jeux de balle, de l'entraînement léger et d'autres activités de thérapie par le mouvement.

De plus, nos résidents et nos invités peuvent aider à de petits travaux dans le jardin ou la cuisine, quand ils le souhaitent.

Notre objectif est de promouvoir l'indépendance et la débrouillardise des résidents.

En plus de la natation nous pratiquons l'aqua fit, l'aqua jogging et l'aquagym avec nos résidents. La flottabilité de l’eau soulage les articulations, les muscles, la colonne vertébrale et les disques intervertébraux du poids normal du corps. La charge quotidienne de notre poids corporel sur les muscles et les articulations est réduite dans l'eau à environ 10% de son poids normal.

En raison du climat exceptionnel en Thaïlande nos piscine sont utilisables toutes l’année.

MASSAGE THÉRAPEUTIQUE
 

Le massage thaï traditionnel appelé Nuad, qui est la forme abrégée de Phaen Nuad Boran. C'est l'un des plus anciens systèmes de guérison traditionnels encore pratiqués aujourd'hui. Nuad Phaen Boran se traduit par "une touche de guérison ancienne". Les massages hebdomadaires améliorent le bien-être général des résidents et font partie du mode de vie.

Les massages sont effectués par notre personnel certifié afin d'activer et de libérer les forces naturelles inhérentes au corps des résidents et d'atteindre un état d'harmonie parfaite.

Les massages sont effectués dans notre salle de massage et spa de nos résidences.

Massage à l'huile: Nous vous servons les meilleures huiles essentielles qui sont généralement sélectionnées par les résidents en fonction de leur odeur ou de leurs effets promis.

Massage à base de plantes Stream: Une sorte de massage thaï dans lequel les herbes sont enveloppées hermétiquement dans un tissu, chauffé à la vapeur. L'ajout de chaleur à la technique permet un massage thérapeutique plus puissant. C'est particulièrement indiqué pour les douleurs musculaires profondes et les douleurs articulaires.

ART THÉRAPIE
 

L'art-thérapie est une spécialité de l'activité artistique qui exploite le pouvoir et les effets de l'art dans une visée thérapeutique et humanitaire pour soulager les personnes souffrant de déficits physiques, psychiques ou socio-relationnels.

L’art-thérapie est indiqué aux personnes fragilisées ayant des difficultés pour s’exprimer et pour être en relation avec les autres, c’est pourquoi elle peut être une solution auprès de personnes désorientées atteintes par la maladie d’Alzheimer. Travaillant avec la « partie saine », l’art--thérapeute accompagne le patient vers un mieux-être. Dans le processus créatif, la réussite du patient participe à la restauration de l’estime de soi.

L’art-thérapie peut permettre au patient d’améliorer son état dépressif, anxieux, d’améliorer son attention, sa socialisation, sa communication ainsi que son état psychique en général.

Pour créer, le malade doit faire des choix (couleur, outil, support…).

 

Ces choix augmentent le travail cognitif et l’estime de soi ainsi que l’autonomie.

A travers cet atelier le résident peut devenir acteur et non spectateur de ce qui se passe autour de lui, et affirmer de nouveau son identité.

MUSICOTHÉRAPIE
 

La musique détend, apaise mais pas seulement : elle permettrait aussi de faire resurgir des souvenirs plus ou moins anciens. D’après une étude du Journal of Alzheimer’s Disease (http://www.j-alz.com/) elle pourrait freiner la dégradation du cerveau.

Elle permettrait également de diminuer des symptômes dépressifs chez certains patients.

Les malades qui étaient musiciens savent parfois encore utiliser leurs instruments alors qu’ils ne communiquent plus avec leur entourage.

Si cette thérapie n’a pas été testée scientifiquement, de plus en plus de maisons de retraite l’utilisent et constatent des améliorations chez les patients.

ATELIER AUTOBIOGRAPHIQUE
 

Dans les maladies neurodégénératives la mémoire à court terme est touchée en premier. Il est donc important de faire travailler tous les aspects de la mémoire pour limiter la progression de la maladie.

Cet atelier a pour but d’immortaliser l’histoire du patient : il va devoir écrire et réécrire son histoire. En plus de faire travailler la mémoire, les malades reprennent leur histoire pour se la réapproprier. Autre bénéfice : cela fait plaisir au patient d’entendre son histoire, savoir qu’on parle de lui, et lui permet de renforcer son sentiment d’existence.

JARDIN THÉRAPEUTIQUE
 

Dans les jardins thérapeutiques, les patients peuvent retrouver des petits gestes, des textures, des odeurs qui font remonter des souvenirs. C’est également un moment de partage, d’échange, de communication.

L’objectif premier de cette thérapie est de stimuler les fonctions cognitives dans tous les sens pour limiter la progression de la pathologie.

Mais les malades ne font pas que du jardinage : les thérapeutes mettent en place des exercices complémentaires et ludiques pour les stimuler en fonction d’objectifs personnalisés.

AROMATHÉEAPIE
 

Le recours aux huiles essentielles permet de stimuler la mémoire olfactive et de rassurer le malade.

Les odeurs favorisent les connexions neuronales ce qui va permettre au patient de retrouver des souvenirs lointains et de stimuler sa cognition.

BALNÉOTHERAPIE
 

La balnéothérapie est une forme de rééducation qui a lieu dans l’eau. L’eau du bassin est à 32°, pour une profondeur de 1m20/1m40. Une séance de rééducation dans l’eau dure 45 minutes, avec un kinésithérapeute spécialisé dans ce type de rééducation en permanence à vos côtés.

Grace à la poussée d’Archimède, le corps est allégé dans l’eau. Il est plus facile de se mouvoir sans avoir mal et sans crainte de se blesser. Les contraintes exercées sur les articulations sont diminuées. Les exercices dans l’eau aident à récupérer la mobilité de vos articulations (épaules, dos, hanches…). Les amplitudes articulaires s’améliorent, et les douleurs vont progressivement s’atténuer.

La résistance offerte par l’eau permet également de renforcer les muscles du corps. Cette résistance peut être modulée grâce à l’utilisation d’accessoires tels que des planches, tubes en mousse, palmes, haltères en mousses…

L’eau à 32° a comme effet de faciliter la détente musculaire. En effet lorsque nous avons mal, les muscles situés autour de la zone douloureuse ont tendance à se contracter. L’utilisation de multiples jets d’air et d’eau, réalisant un massage en profondeur et réactivant la circulation, facilite cette détente.

 

La luminothérapie est un traitement psychiatrique proposé pour la dépression, les troubles du rythme circadien et l'insomnie. Elle consiste à exposer les yeux à une lumière d'intensité et de spectre lumineux spécifique proche de la lumière solaire.

Origine

L'usage thérapeutique de la lumière naturelle en médecine remonte à la fin du xixe siècle. Son effet remarquable sur la stimulation du système immunitaire et la lutte aux infections provoqua le développement des premières techniques de luminothérapie, récompensées, en 1903, par le prix Nobel de physiologie ou médecine remis au médecin danois Niels Ryberg Finsen. En France, la technique est popularisée dans les années 1920, entre autres par Jean Saidman, créateur de fameux solariums tournants à Aix-les-Bains, Vallauris et Jamnagar (Inde)1, et par les frères Biancani.

La découverte de la pénicilline et les campagnes de vaccination massive rendirent cette approche moins prometteuse et elle finit presque par tomber dans l'oubli.

Ce n'est qu'en 1984 que l'utilisation de la luminothérapie en psychiatrie clinique fit sa première apparition pour soigner la dépression saisonnière. Cette découverte est faite par Norman E. Rosenthal et ses collègues du National Institute of Mental Health aux États-Unis.

Pendant plus de vingt ans, plusieurs chercheurs de par le monde, explorèrent cette voie pour le traitement de la dépression saisonnière, les troubles du sommeil et même la dépression non-saisonnière3. Mais malgré des résultats spectaculaires, la reconnaissance de cette technique fut extrêmement longue, au point de décourager certains chercheurs. Le docteur Lam, auteur d'une vaste étude canadienne sur le sujet, déclara : « C'est une honte qu'un si grand nombre de personnes ne puissent avoir accès à la luminothérapie, cela, uniquement parce que les médecins ne connaissent pas ce traitement ».

Ce n'est qu'en 2005, après 20 ans d’indifférence mais confrontés à l'évidence de l'efficacité du traitement, que les collèges et associations professionnelles de psychiatries américains reconnaissaient enfin officiellement la luminothérapie comme un traitement efficace, de première ligne, contre la dépression, certains troubles du sommeil, la fatigue dans la sclérose en plaques et dans la maladie de Parkinson, personnes âgées et démence sénile, la maladie d'Alzheimer.

 

La thérapie assistée par l’Animal est une pratique qui offre une méthode thérapeutique basée sur l’échange positif entre l’Homme et l’Animal. Elle se base sur un phénomène des plus anciens : le lien qui s’est tissé, depuis des millénaires, entre l’Homme et l’Animal.

L’Animal ne dispose pas de la parole, mais il parvient malgré tout, à entrer en relation avec l’Homme. Capable d’attachement, il intrigue, et attise la curiosité, sans toutefois nous juger. Un médiateur idéal dans le cadre de la thérapie.

Pour en savoir plus : https://aftaa.net 

Nous utilisons des chiens de compagnie ainsi que des chats.

Dans le jardin, nous avons un grand étang de carpes Koi avec seize grands Koi japonais.

De plus en plus d’établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes utilisent la zoothérapie en plus des protocoles de soins classiques.

Nommée aussi « zoothérapie », c’est un programme structuré de jeu ludique assisté par des chiens, des oiseaux, des lapins, des tortues et bien d’autres (en fonction du thérapeute et de la structure de soins).

Cette thérapie n’a pas été validée scientifiquement, mais les soignants ont pu remarquer de réels bénéfices chez les patients. Elle a ainsi le don d’apaiser les patients qui sont souvent agités, l’animal détendant le patient, le rassurant et lui donnant un sentiment de sécurité. Elle va aussi stimuler ses sens, ses émotions, ses souvenirs ainsi que la communication.

La Belle Vie Avion.png

Mettez vos vies entre bonnes mains!