Le CBD et la dépression

Quand des sentiments de culpabilité se joignent à une faible estime de soi et à un désintérêt de l’entourage, la joie de vivre et la bonne humeur font naturellement défaut. La dépression devient une réalité, s’accompagnant parfois même avec divers troubles psychotiques plus ou moins difficiles. Heureusement, le CBD trouve également sa place parmi les antidépresseurs naturels.

 

Comme le démontre une étude publiée dans le Journal of Affective Disorders, il permet de stabiliser les personnes souffrant d’une grande tristesse ou ressentant continuellement un sentiment de désespoir.

Des chercheurs de la Washington State University ont, en effet, mis en place une application permettant aux utilisateurs d’apprécier de manière anonyme l’effet du CBD lors d’une baisse de l’humeur. La plupart des 1200 individus ayant testé l’application ont affirmé qu’une bouffée de Cannabidiol réduit de manière optimale les symptômes de la dépression. Ils disent avoir ressenti un réel bien-être, différent pourtant de l’effet psychotique du THC. Et pour cause, le CBD agit favorablement sur la sérotonine dont le rôle est d’assurer la gestion de l’humeur et du stress.

 

Antidépresseur à action rapide et anxiolytique efficace, le CBD réduit le stress, l’anxiété et la dépression. S’il ne guérit pas les troubles psychiques graves, il participe à l’amélioration de la bonne humeur en général. Bien entendu, il convient de l’utiliser de manière ponctuelle, même si contrairement au THC, les risques de dépendance sont faibles.

 

Durant la dernière décennie, de nombreuses recherches médicales ont été menées afin de dévoiler les bienfaits du Cannabidiol. Parmi ces vertus les plus reconnues figurent ses effets sur les maladies neurodégénératives. En effet, le CBD est un excellent antioxydant et un neuroprotecteur efficace.